FRANKENSTEIN et QUASIMODO

Frankenstein

L’oeuvre de Mary Shelley Frankenstein s’inscrit dans la ligne des grands romans “d’horreur”.

Le thème de la créature artificielle est un sujet caractéristique du genre littéraire de la science-fiction et du roman fantastique.

Ce roman raconte l’histoire morbide d’un jeune scientifique, Victor Frankenstein, qui obsédé par le mystère de l’existence a créé une créature hideuse assemblée à partir de morceaux épars prélevés sur des cadavres qu’il a selectionnés et, grâce à des courants d’électricité sur les organes de cet être, lui a insufflé la vie.

Ainsi, Frankenstein a méprisé les principes moraux au nom de la science et il s’est pris pour Dieu par orgueil. Il a créé un être; toutefois, son oeuvre semble être le produit du diable puisque sa créature est d’une laideur effroyable. Ce dégoût de la créature le pousse à l’abandonner lâchement et cruellement sans se soucier de ce qu’elle deviendra.

Tout cela nous fait réfléchir et nous voulons poser une question: Qui est vraiment le monstre, Victor Frankenstein ou sa créature?

Quasimodo (personnage de Notre-Dame de Paris, de Victor Hugo)

L’origine de ce roman (Notre-Dame de Paris) est le fait du hasard. Un jour Victor Hugo se promenait à l’intérieur de la Cathédrale de Notre-Dame et il admirait les magnifiques oeuvres gothiques de cette cathédrale quand il a remarqué, dans un recoin obscur de l’une des tours, taillé dans la pierre d’un mur, le mot grec ÁNÁTKH. Cette inscription reflète l’essence de l’oeuvre de Notre-Dame de Paris. La traduction de ce mot est “FATALITÉ”.

L’histoire se déroule à Paris, au XVe siècle.

C’est une nuit pluvieuse. Une femme a un bébé entre ses bras: le nouveau-né a la laideur d’un monstre abominable. La femme s’agenouille et dépose son fils par terre à la porte de la Cathédrale de Notre-Dame. Monseigneur Frollo prend soin de ce pauvre enfant difforme, l’appelle Quasimodo et lui dit: “Quand tu seras grand, tu seras le sonneur de cloches de Notre-Dame”.

Quasimodo est devenu un homme très grand, presque un géant, et il a une grande force; il est roux et ses yeux sont bleus. Mais son visage est difforme, il est bossu, il est presque sourd et il voit uniquement par un oeil. Personne ne l’aime et il a développé une personnalité timide et réservée. Cependant, il est courageux et la noblesse habite dans son coeur. Il aime profondément la Cathédrale de Notre-Dame où il habite, son refuge du monde qui le hait.

Quasimodo est physiquement un monstre, c’est vrai. Cependant, les apparences sont trompeuses: les vrais monstres sont ceux qui se cachent derrière un masque de mensonge et ils sont capables de commettre les crimes les plus abominables.

Voici les affiches réalisées par les élèves de 4º ESO Bilingue: Andrea Lobato et Nouhaila Najim. Elles ont eu l’aide de leur professeure de français, Mª Jesús Vilares, et de leur Assistante de Conversation, Marina Revaud.

d

El pase de diapositivas requiere JavaScript.

Anuncios

JOURNÉE DE LA FEMME 2018

La Journée de la Femme c’est le 8 mars 2018. De multiples événements sont organisés dans de nombreux pays du monde à l’occasion de cette célébration.

Voici l’affiche réalisée par les élèves de 4º ESO Bilingue, Andrea Lobato et Nouhaila Najim. Cette affiche est intitulée “L’air du temps” et elle nous explique pourquoi la Journée des Femmes est célébrée le 8 mars et nous parle aussi du rôle de la femme à travers l’histoire.

 

Pour réaliser cette affiche, ces deux élèves ont eu l’aide de leur professeure de français, Mª Jesús Vilares, et de leur Assistante de Conversation, Marina Revaud.

NOTRE-DAME DE PARIS à Valladolid

Le 9 février 2018 les professeurs de français (Mª Jesús Vilares et Rosa Mª Liébana) du lycée Leopoldo Cano de Valladolid ont assisté à la représentation théâtrale de la pièce Notre-Dame de Paris (roman historique de l’écrivain françaisVictor Hugo, publié en 1831) dans le théâtre “Nuevo Carrión” à Valladolid.

Voici l’opinion des élèves de 4ºESO Bilingue qui sont allées au théâtre pour voir cette représention.

“C’est une belle histoire et l’interprétation des acteurs de la Compagnie bricAbrac a été parfaite. Nous avons beaucoup aimé cette interprétation et aussi la mise en scène. Ça a été très bien. Nous avons bien aimé aussi les images projetées de la Cathédrale de Notre-Dame.

Nos interprétations préférées ont été celles des personnages Frollo et Quasimodo mais nous n’avons pas aimé la façon de jouer le rôle d’ Esmeralda parce que celle-ci est une gitane rebelle et humble et l’actrice avait un air hautain et de supériorité. En plus, il lui manquait le tambour à grelots, très important pour la danse. Mais les autres acteurs ont été parfaits.”

Andrea Lobato et Nouhaila Najim